roman-photo

Création théâtrale de Pauline Haudepin et Maud Pougeoise

Maud Pougeoise et Pauline Haudepin se sont rencontrées lors de leur formation au jeu à l’école du Théâtre National de Strasbourg. A leur sortie, elles décident d'imaginer un objet théâtral qui fait se côtoyer leurs deux univers autour de la thématique de l'empathie. Plusieurs motifs apparaissent : la dépendance amoureuse, la photographie de guerre, la télévision, le visage comme premier site de la compassion, les masques comme porte vers le corps d’un autre. Sous la plume de Pauline Haudepin, ces motifs finissent par fusionner en une fiction et aboutissent à l'écriture du texte Roman photo écrit sur mesure pour Maud Pougeoise.

À partir de cinq photographies, une femme tente de reconstituer l'histoire d'Imogène Owen, floue sur tous les clichés, et sa liaison amoureuse avec le photographe Dimitri Barison, principalement connu pour ses reportages de guerre. S'y rélève une relation ambigu, où le regard du photographe aide d'abord la jeune femme a accepter son nouveau visage, abîmé des suites d'un accident. Peu à peu ce même regard l'enferme à nouveau et réveille des démons encombrants. La mise en scène se déploie dans une lieu hybride entre espace d'exposition, studio photo, installation et boîte à fictions. Mais qui nous parle ? Une narratrice anonyme ? Une artiste qui divague à partir de ses propres œuvres ? Ou Imogène Owen elle-même, en pleine réecriture de sa propre histoire ?

Le sujet n’est pas Dimitri Barison.
Le sujet est son amante, Imogene Owen.

Je veux parler d’Imogene Owen.
Personne ne s’est chargé d’Imogene Owen.

Des photos intrigantes, magnifiques, que Dimitri Barison a prises de son amante Imogene Owen.

Sur les photos de Dimitri Barison, la guerre est en couleurs. Imogene Owen est toujours en noir et blanc.

Le sujet N’EST PAS : l’état d’exception qu’est la guerre et comment en revenir. N’EST PAS : photographies de guerre versus photographie intime.

Dimitri Barison et Imogene Owen ne sont pas un de ces couples qui posent ensemble dans le même décor. Non.

La question est : comment extirper Imogene Owen des clichés de Dimitri Barison qui sont aujourd’hui tout ce qui nous reste d’elle.

extrait

Pauline Haudepin Texte & mise en scène

Après une licence de traduction littéraire anglais-français, Pauline Haudepin suit un master de littérature et histoire de l’art à l’université Paris VII dans le cadre duquel elle rédige un mémoire sur les artistes et autrices surréalistes Unica Zürn et Leonora Carrington.
À partir de 2014, elle intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg en section Jeu (Groupe 43) où elle travaille notamment avec Julien Gosselin, Lazare, Alain Françon, Blandine Savetier, Stanislas Nordey, etc. En 2016, elle écrit et met en scène Les Terrains vagues, présenté à l’école du TNS dans le cadre des cartes blanches d’élèves. À sa sortie de l’école, elle joue dans 1993 d'Aurélien Bellanger mise en scène Julien Gosselin et dans Trust de Falk Richter mise en scène Maëlle Dequiedt, et met en scène The Bridegroom à partir d’un texte de Guy De Cointet au M-Museum de Louvain en Belgique.

Maud Pougeoise Jeu

Maud Pourgeoise débute sa formation théâtrale au Conservatoire de Lyon puis entre à l'école du TNS en 2013 (Groupe 42). Au théâtre, elle joue dans Le Radeau de la Méduse de Georg Kaiser mise  en scène par Thomas Jolly, L'espace Furieux de Valère Novarina de Mathilde Delahaye, Trust de Falk Richter et Au bois de Claudine Galea mise en scène par Maelle Dequiedt, Une nuit Américaine : Western et Shock corridor de Mathieu Bauer, Outrages Ordinaires de Julie Gilbert mise en scène Hakim Bah et Trois pièces en un acte d'A.Tchekov mise en scène par Christine Berg. En 2018, elle devient artiste associée au CDN du Nouveau Théâtre de Montreuil, elle monte plusieurs projets sur le territoire. En 2019, Elle participe au festival des Nuits de Joux sous la direction de Damien Houssier. Lyonnaise, Maud fait partie de la Compagnie du Grabuge basée à Lyon 8e, elle participe au spectacle l'Assemblée des Lucioles à la Maison de la Danse en 2018 et au Cabaret citoyen.

cliquez ici pour le Potcast Emission
« En mode avion » RCF

l'équipe

Pauline Haudepin
mise en scène & écriture

Maud Pougeoise Jeu

Léa Gadebois-Lamer Scénographie

Paul Gatellier musique

Production : Théâtre du Grabuge avec le soutien du Jeune Théâtre National. Spectacle créé sous le titre « Que nos cœur s'ouvrent » à Lyon, au Théâtre des Marronniers du 9 au 13 mars 2020.

Contacts
production :

Maud Pougeoise 
T. 06 08 50 55 17
ou par mail
Administration
Harout Mekhsian
T. 06 48 13 91 80
ou par mail